Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Citation

Dans mon iTunes

"A Mouthful" de The Do. Plus que la musique de la pub Oxford, c'est un CD riches en sons et hétérogène. Vivement recommandé. Site web 

Archives

Top 10 de la semaine

(nbre de titres )

20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 21:24
Petite remise dans le contexte : certains (bonjour maman) doivent savoir que je suis en école de commerce. Après avoir fait Paris et Londres, je m'attaque à Berlin pour ma dernière année d'études.
J'y suis à partir du 3 septembre pour 6 mois avec une option de 3 mois supplémentaires sachant que je dois faire un stage en Allemagne. 
Vous voyez donc où je veux en venir. Si les réactions à l'actualité ou les coups de gueule ne vons pas cesser sur ce blog, ce dernier relatera mes péripéties allemandes.
J'essaierai de vous faire partager au mieux cette belle expérience.
Je développerai un peu plus le sujet d'ici peu.
Repost 0
Published by Greg - dans Berlin
commenter cet article
15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 13:17
Autoportrait de weegee. Exposition au musée MaillolPuisque c'est l'été et que les visiteurs sont rares (ma mère est en vacances), je lance une série de billets culturels (2 billets, ça fait une série). Promis, à la rentrée, dès que maman tout le monde est de retour, je me remets aux billets intéressants : ragots, potins, décadence et tous les peoples que cela implique.
En attendant, donc, une pensée pour ces personnes prisonnières de Paris pour tout l'été et à qui je propose une sortie sympathique et adaptée au temps parisien (qui a dit "pluie"?). Une parenthèse rapide pour les autres : un peu de culture de fait jamais de mal. En effet, pour les vacanciers, la culture permet d'être un peu moins cons sur les bords (de la piscine).
Je reviens à mes moutons et invite donc les parisiens à se rendre au
musée Maillol profiter de l'exposition de Weegee. Je ne me poserai pas en grand connaisseur (d'ailleurs, pour un exposé sur Weegee, c'est par là) mais juste en curieux à qui une expo de photos a plu
Qui est donc ce photographe au nom étonnament moderne qui pourrait être la marque d'un abonnement de téléphone ou d'un yaourt aux fruits? Weegge, Arthur Fellig de son vrai nom, s'était spécialisé dans les photos nocturnes de faits divers. En effet, premier photojournaliste branché sur la radio de la police new-yorkaise, il arrivait en même que cette dernière sur les lieux des crimes / accidents. Ses clichés étaient ensuite revendus aux journaux.
Ca, c'est pour vivre. Mais l'art commence dans sa capacité à mettre en scène ses photos et à rebondir face aux événements. Si au début de l'exposition, on a envie d'en savoir plus sur les faits divers, à la fin, on apprécie simplement l'approche qu'a adoptée Weegee. Un certain humour noir ressort de ses clichés. Ainsi, sur une photo où l'on voit un attroupement autour d'une personne qui s'est noyée, on aperçoit une jeune fille - la seule à ne pas regarder la victime - poser en souriant pour l'objectif...
Comme tout artiste qui se respecte, Weegee avait un but :  "montrer combien, dans une ville de dix millions d’habitants, les gens vivent en complète solitude ". Issu d'un quartier défavorisé de New-York, il avait quelques connaissances sur ce sujet.
Voilà, j'espère que ceci a motivé les parisiens et "culturé" les autres.
Repost 0
Published by Greg - dans Loisirs
commenter cet article
11 août 2007 6 11 /08 /août /2007 11:33
farniente-vacances.jpgOui c'est les vacances, il faut le dire. Ca dure une semaine, et on va en profiter.

Mais - et c'est là que c'est beau - ce blog ne sera pas en vacances! Pire, le rythme va s'accélerer. Et si j'ai un peu de courage, je lancerai la série de l'été.
Repost 0
Published by Greg - dans MeMyself
commenter cet article
6 août 2007 1 06 /08 /août /2007 22:05
Photo-066.jpgDéjà un an (et un mois et des brouettes) que je suis rentré de Londres. Ca passe vite, mais je ne peux m'empêcher de faire un petit bilan type "un an après (et un mois et des brouettes)". Le tout en 4 questions : 
- qu'est-ce qui me manque? Je dirais parler en anglais. J'adore cette langue, et j'adore l'accent british. Ensuite, je dirais la malbouffe anglaise : muffin, bacon au petit dej., pizza, tous ces plats  "dégueulassement" bons. J'ajouterais aussi : la vie en colloc' et les frigos citations (
cf. mon autre blog). Enfin : les horaires des magasins : tout ouvert tout le temps, et ça c'est beau.

- qu'est ce qui ne me manque pas? Le fait d'être à une heure du centre je dirais. Les
plombiers aussi... Sinon je dois avouer qu'il n'y a rien d'autre qui me vienne à l'esprit.

- qu'est ce que j'ai retrouvé avec plaisir en France? La réponse la plus spontanée est la plus bizarre : le pain... Il faut aller à l'étranger pour voir à quel point le pain est français, et à quel point cela peut manquer. Bon je parle pour moi sur ce coup là, mais depuis mon retour, je mesure chaque jour ma "chance". On pourra étendre l'idée à la nourriture en général (délicatement bonne) et ajouter le soleil (si si) et les filles (hé hé).

- qu'est ce que j'ai détesté retrouver en France ? L'absence d'espaces verts dans Paris, remplacés m² pour m² par les crottes de chiens. Comme on pourrait dire vulgairement, si tous les chiens parisiens chiaient de l'herbe, on aurait St James Park et Hyde Park dans la capitale. Et à ceux qui objecteront en évoquant le Parc de Vincennes ou le Bois de Boulogne, je répondrais qu'ils se situent aux limites de Paris. Autre point : le manque de politesse (l'anglais est aussi individualiste que le français, mais il reste poli).

Ce qui est sûr, c'est que j'ai éprouvé un très grand plaisir à y retourner au printemps.

Conclusion : évaluation de la probabilité que je travaille à Londres dans un an : 15%
Repost 0
Published by Greg - dans Londres
commenter cet article
4 août 2007 6 04 /08 /août /2007 00:42
Hot Fuzz : ça déménageRalala, un bon vieux titre bien racoleur digne d'un Closer! N'empêche. Je rentre du cinéma après avoir vu "Hot Fuzz", et pour la première fois de ma vie, j'ai envie de partager une expérience cinéphile. C'est parti : 
"C'est quoi "Hot Fuzz"?" "Jamais entendu parler!" "L'affiche est ridicule!" diront les critiques. Et ils ont raison. 
"Hot Fuzz" est le digne successeur de "Shaun of the Dead", parodie délirante de films de zombies. Ici, la parodie reste de mise, et elle touche les films de flics. L'humour British donne une très bonne tournure au film. 
Les gags s'enchaînent à une très bonne vitesse
, sans oublier les classiques du genre et en dosant la stupidité. Le ton est lourd, mais constamment relevé par 2-3 blagues bien amenées. L'histoire est simple, mais pas sacrifiée. Elle donne de la consistence au film, et la fin est sympa.
Finalement, "Hot Fuzz" est un bon film d'été, à voir un soir où l'on a envie de se vider la tête, sans sombrer dans "Transformers". 
Pour info, c'est Edgar Wright qui réalise le film et les héros sont Simon Pegg et Nick Fros.
Quoi vous lisez toujours? Allez le voir!

Pour vous aider : la bande annonce sur AlloCiné est ici
Repost 0
Published by Greg - dans Loisirs
commenter cet article
29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 14:14

MySpace, Facebook et les blogs sont de plus en plus populaires (Pour ceux qui ne connaissent pas, MySpace et Facebook, il s'agit de sites sur lesquels on peut créer une page perso et créer ce que l'on appelle des réseaux d'amis). Très attentif face à leurs évolutions, je suis étonné par l'abondance (virtuelle!) d'amour et d'amitié qui y règne.

En France, le blog de Loïc Le Meur (politique, technologie) est un des plus visités. A force d'en entendre parler, j'ai commencé à le suivre, et je suis tombé sur la BlogAcademy. Il s'agit d'un concours organisé par Le Meur pendant ses vacances, où des bloggeurs (très) amateurs étaient sélectionnés pour poster des billets pendant 2 semaines.

Le résultat fut affligeant : le niveau des billets n'était pas à la hauteur de la demande, et beaucoup postaient du contenu (vide) digne ... d'un site perso (exemples ici et ici). En plus, Le Meur ne poste rien d'autre que des liens vers d'autres sites. Mais le problème n'est pas là. Certains (moi y compris, j'avoue) n'hésitaient pas à souligner la pauvreté du contenu. Le résultat ne s'est pas fait attendre : il y a eu une levée de boucliers.

La susceptibilité de certains était impressionante. C'est quelque chose qui me choque dans certaines communautés (dans ce cas, les lecteurs du blog). Les gens n'acceptent aucune critique. Une critique contre le blog, est une critique contre eux-mêmes. Dans le cas du Blog de Le Meur, même celles qui étaient constructives étaient rejetées.

La défense s'organise et un mot est inventé : "troll". Cela désigne les commentaires critiques et volontairement méchant. Une fois inventé, il suffit de l'appliquer à tous les commentaires qui vont à l'encontre de ce qui est publié.

On n'a plus le droit de ne pas aimer. Internet est/doit être un formidable outil qui rassemble tout le monde dans la joie et l'allégresse. Et dans ce contexte, on doit être amis avec tout le monde. MSN, MySpace et Facebook entrent en scène : on rajoute tout le monde dans ses contacts, sans compter, avec le résultat suivant : on se retrouve avec un réseau rempli de personnes que l'on n'aime pas vraiment. J'entends souvent dire "je l'ai encore dans mes contacts, je sais pas pourquoi"; "Elle m'a ajouté dans ses contacts, j'ai dit oui même si je ne l'aime pas".

Je suis mal à l'aise avec ce raisonnement. On n'a plus le droit de dire du mal de quoi/qui que ce soit. Pire, on doit aimer le groupe, la communauté. Et cela ne fait rien avancer. Puisque tout le monde adore tout le monde, on n'est plus obligé d'être exigeant. Dans le cas d'Internet, on peut se permettre de créer du contenu vide. Et les autres accepteront. On peut aussi s'entourer (virtuellement j'entends) de gens que l'on n'apprécie pas, parce que c'est comme ça que ça fonctionne. Selon moi, il y a une différence entre l'amitié (j'aime vraiment une personne) et la politesse (je lui dis bonjour quand je la croise et la respecte). Et en ce qui concerne l'amitié (je sais que les avis divergent), un des "devoirs" est d'être honnête et de souligner ce qui ne va pas.

J'adore Internet car on y trouve tout, et surtout ce qu'on ne cherche pas, ce qui sen fait son charme. Mais le défi réside désormais dans la qualité du contenu. Combien de blogs nuls pour un bon blog? Combien de vidéos vides sur YouTube pour une intéressante/marrante? Le challenge de la qualité est lancé, et les commentaires ont un grand rôle à jouer.

Repost 0
Published by Greg - dans Internet
commenter cet article
23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 23:50

L'été est là, tout comme le dernier Harry Potter. Je suggère donc de lancer le grand jeu de l'été : le patronus le plus ridicule.

Je m'explique : les fans de Harry connaissent les patronus : il s'agot d'un animal invoqué en prononçant "Expecto Patronum"  et représentant celui /celle qui l'a convoqué. Chaque personne possède son propre patronus (ex : Harry : un cerf).

D'où l'idée du concours de l'été : trouver le patronus le plus ridicule,  c'est à dire celui qui inspire chez l'adversaire non pas de la peur mais un fou rire. L'idée m'est venue en apprenant que celui d'Hermione est une otarie. Soumis au vote du public, le gagnant remportant un smoothie fait maison (si si!).

Suggestions :
- un ver de terre
- un blaireau
- un paresseux
- un chimpanzé
- une anguille
- un macareux (en plein atterrissage!)

Je fais même une catégorie politique (deux fois plus de chances de gagner!). Qui trouvera le politicien qui fera le meilleur Patronus? Suggestions :
- un Sarkozy (désolé, je pouvais pas m'empêcher) : "est-ce que vous trouvez ça normal vous, que certains utilisent la magie noire?"
- un Raymond Barre : ouuuuuuuuuuuuu
- une Royale (pour la pluralité) : "je veux l'ordre du Phénix juste et équitable et marqué par la bravitude"
- un Bayrou : "ex-euh-pecto-euuuu patro-euu-num"

Alors? Vous avez des idées? Les commentaires sont faits pour ça!

Repost 0
Published by Greg - dans Humour
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 19:54

La discussion sur l'indépendance de la presse est sans fin (une sorte de troll diront les vieux de la veille :-). J'ai un certain avis sur la question (qui se transforme en crainte) comme dans cet article. Aujourd'hui je veux juste apporter un élément de plus, en toute objectivité.

Le Monde a consacré un long article sur Lagardère il y a 10 jours ("Les tourments du jeune Lagardère"). Il s'agit d'un article "piège" puisque Lagardère est actionnaire du Monde, rien que ça.

Or, l'article (qui rappelle très vite cette particularité), commence ainsi : "une image d'incompétence colle à la peau de celui qui, voici quatre ans, a dû succéder à son père Jean-Luc, décédé brutalement"

Le ton est donné : ce n'est pas un article de complaisance mais un vrai travail de journaliste mettant en exergue à la fois les difficultés de Lagardère et ses qualités. On y découvre la liste des problèmes à son égard (commissions occultes EADS, soupçons de délit d'initié, difficultés à manager le groupe, stratégie floue...). A côté, on perçoit sa ténacité et sa détermination.

Un tel article ne clôt pas le débat sur l'indépendance de la presse, mais c'est la preuve qu'industriels et journalistes peuvent cohabiter. Ouf, un espoir!

Et puisqu'un vrai billet de blog est un billet avec une valeur ajoutée, je finirai avec un scoop/potin digne de Closer (Puydefontaine sera fier de moi...) : les rumeurs au sein de directions différentes affirment que Lagardère aurait une liaison avec... Richard Gasquet! Ni plus ni moins. Ralala...

Repost 0
Published by Greg - dans Actualité
commenter cet article
17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 22:45

Très (trop) longtemps sans nouveau billet. Je n'aime pas ça : soit les gens désertent (99,9%), soit cela crée une attente me mettant une certaine pression (0,01% = ma mère...).

Mon premier CDI approche à grands pas (j'espère...) et les réflexions deviennent sérieuses. Lors d'un stage, on accepte plus facilement les risques ou les compromis. L'exigence, je présume, augmente avec la durée du contrat.

Ainsi se pose inévitablement la question de l'éthique dans le travail. Je n'en suis qu'au début. Travailler pour Total? Marlboro? Hum, là comme ça, très peu pour moi. Alors que tout cela me travaille, j'ai été surpris par une déclaration qui est passée comme une lettre à la poste.

Prison de Lyon, tristement célèbre pour le nombre excessif de détenus qu'elle renfermeVous avez peut-être suivi l'histoire de Pascal Payet, le prisonnier qui a fêté dignement le 14 juillet en fuyant "sa" Bastille à bord d'un hélicoptère. Je suis tombé sur une dépêche Reuters résumant les faits. A la fin se trouve une déclaration de son avocat, qui "comprend le choix de son client". En effet celui-ci a 44 ans et devait faire 36 ans de prison, il n'avait donc "aucun avenir". En plus ayant participé à 2 évasions avant celle du 14 juillet, il était régulièrement transféré ("champion du monde des transferts") donc sa femme et ses enfants ne pouvaient plus le suivre. La conclusion devient ainsi inévitable : "A son âge, si on ne pense pas à s'évader, on se pend".

J'ai donc quelques questions qui me viennent à l'esprit :
- La famille éventuelle du convoyeur de fonds qu'a tué Pascal Payet (acte pour lequel il a pris 30ans), elle fait quoi et comment maintenant que ce pauvre monsieur est décédé? Le transfert 6 pieds sous terre ne dure pas que 3 mois...
- Quand on participe à 2 évasions (une fois en tant qu'acteur, une fois en tant qu'assisté), n'est-ce pas normal que des mesures soient prises pour éviter (sans succès...) que cela ne se reproduise?

Je suis choqué. Choqué parce qu'un avocat, un représentant de la loi, défend son client, quitte à justifier un acte illégal et quasiment nier une condamnation. Choqué aussi car les journaux (Le Monde, Le Point, que m'a offert Google) reprennent la dépêche Reuters telle quelle, sans réagir.

Je me demande juste comment on peut commencer par étudier un sujet tel que le droit, s'engager à le défendre, puis le nier ou en abuser parce que l'on a un client et que c'est son intérêt? A quel moment les idéaux et les principes disparaissent? 

Je sais que la prison est le pire endroit sur terre et c'est logique (mais pas justifié!) que les détenus songent à s'échapper (il suffit de lire les articles sur les prisons françaises surpeurplées). Mais la justice doit être respectée, et en premier par les avocats. La déclaration de l'avocat de Payet est tout à fait déplacée. Je sais que les accusés et condamnés doivent avoir une défense juste et équitable. Mais cela ne donne pas tous les droits aux avocats.

Le travail de l'avocat de Payet est de prouver l'innocence de ce dernier dans ce qui lui est reproché, ou de trouver des raisons valables pour réduire sa peine. Pas de l'encourager à rester dans l'illégalité. Quelque chose me dit que Payet va avoir du mal à retrouver sa famille, même après avoir retrouvé sa liberté...

Repost 0
Published by Greg - dans Actualité
commenter cet article
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 23:10

Les outils d'hier sont ils indiscutables où faut-il les adapter? Je suis un grand fanatique de chiffres (ceux qui me connaissent confirmeront) dans le sens où j'aime jouer avec. Mais certains me dépassent et l'actu me les a mis sous les yeux.

Le chomage : il baisse. Tout le monde est d'accord avec ça. Mais la polémique qui touche les chiffres officiels est hallucinante. Ainsi aujourd'hui, l'Eurostat a corrigé le chiffre de l'Insee, de 8,1% à 8,7%. Une différence de 130 000 personnes... Mais pourquoi l'Insee continue-t-elle à publier des chiffres alors qu'elle même affirme que sa méthode est en cours de révision, et qu'il faudra attendre septembre pour avoir de vrais chiffres?

Au delà de ce débat, j'apprécierais particulièrement l'instauration d'un autre indicateur : le nombre d'employeurs(ou emplois) par salarié. Le modèle de notre cher Président est l'Amérique. Certes il y a des leçons à prendre, mais, tout le monde sait à quel point la précarité y est forte, illustrée par ce que l'on appelle les Mc Jobs. Ainsi, dès 16 ans, certains cumulent plusieurs boulots pour survivre (ou pour se payer une éducation à quelques milliers de dollars par an, mais ça c'est un autre sujet). Le gouvernement a fixé aujourd'hui un objectif de 5% de chomage en 2012. Le nombre d'emplois par personne permettrait d'étudier la "qualité" de la création d'emplois. Bon je sais mon idée n'est pas parfaite, mais vous avez compris l'idée.

Un chiffre qui m'irrite vraiment plus : le taux de réussite au bac (aaaargh). On n'a pu apprendre hier que le taux de réussite est en légère progression en 2007. Il  atteindrait 72,3 % contre 70,5 % en 2006. C'est génial, parce qu'il était déjà en hausse en 2006 (malgré un mois de grève des étudiants...), en 2005, en 2004 et les années précédentes. Le raisonnement est le suivant : si le taux de réussite monte, c'est que les étudiants sont meilleurs. Super...

Je ne suis pas déclinologue, et je ne crois pas que les jeunes sont moins intelligents qu'auparavant. Par contre, je crois volontiers que l'exigence diminue chaque année un peu plus et que ça n'aide pas les jeunes. Ainsi les programmes sont allégés, les barêmes sont facilités.

J'ai lu à ce sujet un article collaboratif du Monde (recueil de témoignages de profs). Je vous le recommande c'est très intéressant. On y apprend que les barèmes deviennent effectivement très indulgents. L'orthographe dans une dissert de français n'est considérée que comme "un critère d'évaluation parmi d'autres". A cette époque où l'on écrit comme dans un SMS, c'est rassurant... (une fois de plus, le but n'est pas une perfection absolue en matière d'orthographe -cf... moi - mais une certaine exigence empêchant un aller et permettant une crédibilité). Que l'on ait son bac lorsque l'on travaille, c'est bien. Mais qu'on l'ait même lorsque l'on n'a pas le niveau, c'est une erreur. Comme dirait le Président : est ce que vous trouvez ça normal vous que certains ait leur bac sans le moindre effort, sans le mériter et en écrivant une dissertation comme un SMS?

je finirai avec une citation d'un témoignage dans l'article du Monde:

"On commence par corriger une dizaine de copies de son paquet et on communique la moyenne à l'inspecteur pédagogique régional. Si cette première moyenne est trop basse par rapport à la moyenne fixée par avance pour l'Académie, le barème est modifié pour favoriser les questions les plus réussies et toutes les copies sont corrigées avec le nouveau barème.

Si la moyenne est encore trop basse, on modifie de nouveau le barème. Si la moyenne est encore trop basse on arrondit toutes les notes au point supérieur. Si la moyenne est encore trop basse on ajoute un point à tout le monde ..."

 

 

 
 
 
Repost 0
Published by Greg - dans Actualité
commenter cet article