Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

Dans mon iTunes

"A Mouthful" de The Do. Plus que la musique de la pub Oxford, c'est un CD riches en sons et hétérogène. Vivement recommandé. Site web 

Archives

Top 10 de la semaine

(nbre de titres )

25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 20:00

50 ans depuis ce traité de Rome qui lança les bases de l'Union Européenne dans laquelle nous vivons aujourd'hui. Bien que pro-européen convaincu, je vais tâcher de rester réaliste et ne pas sombrer dans trop d'enthousiasme.

IJoyeaux anniversaire, mes voeux les plus sincèresl y a un point sur lequel presque tout le monde peut tomber d'accord : aujourd'hui, l'UE, ce n'est plus trop ça. L'échec de la constitution est une preuve du malaise ambiant. Mais cela ne veut pas dire que l'UE n'a servi a rien et qu'il ne faut plus y croire!

Je pense qu'il est important de profiter du présent anniversaire pour rappeler ce que l'Europe a permis de réaliser. Son rôle dans les 30 glorieuses est évident, favorisant la croissance. Aujourd'hui encore, elle offre un contexte favorable. J'ai accès aux Echos au travail. J'aime ce journal qui adopte un ton critique et plutot objectif sans se perdre dans la politique. Cette semaine, il y a eu la très bonne idée de consacrer 2 pages quotidiennes aux avancées de l'Europe. J'ai raté le début, mais voici quelques exemples : 

 

- Erasmus : lancé en 1987, ce programme a permis à 1,5 million d'étudiants (dont 250 000 français) d'étudier dans toute l'Europe. (auparavant, la destination principale était les US). Selon un sondage, 65% des étudiants Erasmus ont jugé que cette expérience multi-culturelle les a aidé pour leur expérience professionnelle.

- "Ciel Européen commun" : l'Europe a ouvert depuis 20 ans son ciel à la concurrence. En même temps, la création en 2000 d'un "ciel européen commun" a permis de créer une régulation intra UE protégeant notamment les passagers (contre le surbooking, les retards etc...).

- sécurité alimentaire : la legislation "de la ferme à la table" vise à garantir la sécurité alimentaire. Ainsi, tout fabricant d'aliment doit fournir aux autorités compétentes une liste précise d'informations pour prouver que ses produits ne sont pas dangereux.

- normes pour la qualité de l'air et des eaux : la mer, l'air et l'eau de l'Europe sont les mieux préservés du monde. L'Union a défini plusieurs normes afin de les protéger. L'idée est que l'Europe,en devenant le bloc économique aves les standards les plus stricts au monde, profite de la technologie mise en place pour l'exporter dans le monde.

- politique communde de la pêche : les membres gèrent ensemble et de manière concertée les stocks de poissoins menacés par le rechauffement planétaire, la surpêche ou la pollution. Bien plus que d'éviter aux pays de s'entretuer sur ce sujet, cette politique permet à 185 300 pêcheurs des franchir les eaux nationales et de pêcher dans les eaux de l'Union.

- extension .eu : plus récemment, les noms de domaine .eu ont été créés. Au delà de promouvoir l'idée européenne, ils représentent des économies pour des entreprises qui n'ont plus besoin d'avoir un site par pays.

S'ajoutent à celà bien d'autres choses comme la PAC, l'Euro, le brevet européen, le droit communautaire... Et ce que l'on tend à oublier facilement, c'est qu'aujourd'hui l'Allemagne est le meilleur ami de la France alors que nos grands parents s'entretuaient il y a quelques décennies. Si ce n'est pas une avancée!

J'ai trouvé intéressant de lire ces articles, car ils m'ont permis de mieux saisir l'essence de la notion d'"économie sociale Européenne". Le but de l'UE n'est pas seulement de faire sauter tous les monopoles mais surtout de protéger les consommateurs et l'environnement, que ce soit au niveau de la nourriture, du traffic aérien, des droits sociaux etc... Un exemple récent : la tentative (manquée) par la Commission de Bruxelles de faire baisser les tarifs des appels transfrontaliers, estimant que les opérateurs abusaient de leur position.

J'espère qu'à travers ces quelques lignes, j'ai convaincu quelques personnes des bienfaits de l'Europe et donné l'envie d'y croire un peu plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Greg - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Hug 31/03/2007 22:16

En parlant d'Europe, je suis tombé sur un article amusant l'autre jour dans l'avion. C'était dans le International Herald Tribune.Cet article faisait état d'une enquête réalisé en Europe et aux Etats Unis demandant aux gens comment ils voyaient l'Europe dans 50 ans.Tout d'abord l'Euro. La plupart des gens le voient toujours être la monnaie de l'Europe en 2057 (d'ailleurs moi je le classerais dans les réussites, au moins en tant que symbole, et les symboles c'est important).Ensuite concernant les relations americo-européenne (c'est comme ça qu'on dit?) moins d'un tier des répondants pensent que les relations transatlantiques seront meilleurs dans 50 ans...à voir.Concernant l'élargissement, l'intégration de la Russie est évoqué! Environ par 40% des sondés!L'énergie maintenant! Ce sera le vent et le soleil!Sauf pour les anglais qui croient plutôt au nucléaire.Petit détail amusant: les français sont ceux qui sont le plus convaincu que l'Europe existera toujours en 2057! Pour le "pays des euro-sceptiques c'est intéressant...La guerre maintenant! Et oui...La majorités des gens pensent que dans les prochaines années une nouvelle guerre devrait éclater sur le sol européen...Seul 1/3 pensent qu'une guerre impliquant l'Europe est improbable.Et pour conclure, l'anglais!Un plébiscite!La preuve?71% des français pensent que l'anglais sera la langue la plus largement parlé en Europe. Quand je vois le niveau d'anglais moyen des Suédois, je connais certain compatriotes qui vont devoir s'y mettre).Et la cerise sur le gâteau, c'est l'article que j'ai retrouvé sur internet :-D(Au passage si tu peux me confirmer que j'ai bien compris le paragraphe sur la guerre)http://www.iht.com/articles/2007/03/22/news/poll.php?page=1Biz

jon 30/03/2007 13:51

La PAC n'a absolument pas sa place dans une liste d'avancées de l'Europe... Elle affame les habitants des pays qui n'ont que l'agriculture au profit des grasses vaches européennes. Et ne protège en rien les consommateurs.Par contre, détruire les monopoles et promouvoir la cause des consommateurs, c'est la même chose : il n'y a pas lieu d'opposer ces actions.Et aussi, le coût des communications au sein de l'Europe va peut-être baisser, ce dossier n'est pas encore fermé !J'ajouterais à ta liste- la libre circulation des personnes (pas de contrôle aux frontières), - des biens (pas de droits douanes), - des capitaux (richesse créée à la city, euronext, etc., finançant les entreprises européennes)- élargissement : même imparfaitement effectué, il autorise le rattrapage économique de pays désavantagés par l'Histoire du XXe s.