Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

Dans mon iTunes

"A Mouthful" de The Do. Plus que la musique de la pub Oxford, c'est un CD riches en sons et hétérogène. Vivement recommandé. Site web 

Archives

Top 10 de la semaine

(nbre de titres )

4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 23:26

Je voudrais revenir sur le magnifique concert du groupe Archive au Zénith ici à Paris.

J'ai déjà rapidement mentionné ce groupe dans mon best-of CDs 2006. J'aurais du mal à lui donner un style. Disons qu'il s'agit d'un groupe rock maître dans l'intensité. Je précise que ce goupe a reçu le label Fnac "attention talent", signe que ce n'est pas un groupe destiné à quelques fans ultimes.

Archive au ZenithLa grande particularité d'Archive est la longueur de ses titres (15mn) qui invitent l'auditeur à remettre en question ses habitudes. Cette durée permet au groupe de lancer progressivement ses morceaux et de faire monter l'intensité jusqu'à des niveaux que j'adore. En témoigne "Lights", titre phare de l'album éponyme, dans lequel le chanteur entre après 9 mn d"intro".

L'effet est encore plus saisissant en live où Archive réussit à tenir le public (en transe ou entièrement silencieux selon les morceaux) de manière continue.

Sur scène, le groupe s'applique à jouer à la perfection ses morceaux, même si cela oblige à délaisser la relation avec le public. Le chanteur semble un peu froid et hautain au début, mais il ne s'agit que d'un effet. Au fil du concert, le lien entre le groupe et le public est malgré tout tissé à travers la musique. Tous les spectateurs en redemandent.

J'ai adoré voir le groupe piocher dans tous ses albums pour resservir ses meilleurs titres (Again, Lights, System, Noise). Sincèrement, le titre "Fuck U", succession d'insultes et de menaces envers une personne non identifiée, était énorme à écouter. Vous pouvez ajouter à tout cela un jeu de lumières réussi et un écran utilisé avec parcimonie.

Finalement, j'ai trouvé ce concert grandiose car Archive a su répondre à mes attentes: transcrire l'ambiance des CDs sur scène en ajoutant la dimension "live", faire durer la soirée (3 rappels pour un total de 2h30!) et surprendre avec des vieux morceaux mais surtout avec cette magnifique reprise de Portishead.

En trois mots : "Fuck U anyway" (il m'a fallu 3 jours pour arrêter de le fredonner en boucle...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Greg - dans Blog
commenter cet article

commentaires