Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

Dans mon iTunes

"A Mouthful" de The Do. Plus que la musique de la pub Oxford, c'est un CD riches en sons et hétérogène. Vivement recommandé. Site web 

Archives

Top 10 de la semaine

(nbre de titres )

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 23:56

le chanteur de Kaiser ChiefsLa série des concerts parisiens continue doucement. Après les magnifiques nuits belges en octobre, c'est Kaiser Chiefs qui nous attendait au Trabendo le 8 nov.

Ce groupe est la preuve que la musique traverse encore mal les frontières. Il s'agit là de la révélation UK 2005 avec le Grammy Award de l'album de l'année ainsi que celui du meilleur groupe (voir une note ici). Evidemment à Londres les concerts sont tous remplis, quelque soit leur nombre.

Mais à Paris, c'est au Trabendo que le groupe joue, salle petite bien que très agréable. Elle a clairement favorisé la proximité avec le public.

Qu'est ce ça donne live diront les amateurs? Et bien de la bonne musique. Les chansons sont bien reprises et l'energie est là. Le chanteur compense à lui seul la passivité des autres membres du groupe. Il communie intelligemment avec le public et le fait participer.

Il faut dire que Kaiser Chiefs a une force bien particulière: l'accessibilité de ses titres. Chaque chanson possède un "ta da da" ou "plum plum" ou "oktarinabella tchix tchix" permettant à tout novice de participer à la grande communion. D'ailleurs une des meilleurs chansons se nomme " na na na na naah".

Cette caractéristique a ouvert la porte aux nouveaux morceaux du futur album. J'ai rarement autant apprécié des morceaux que je ne connaissais pas. Cela laisse présager le meilleur!

Dernière surprise, l'implication du publique. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un public aussi dévoué lors d'un concert, et qui connaissait aussi bien les morceaux.

En fin de compte, tout le monde est ravi. Les meilleurs morceaux sont joués: I love you less and less, I predict a riot, ainsi que l'inévitable Oh My God qui devient l'opium d'un peuple répétant le refrain inlassablement.

Que dire de plus a part que c'est vraiment sympa d'assister "entre potes" à de tels événements en semaine? Ah si je sais:

"And oh my god I can't believe it, I've never been this far away from home,
And oh my god I can't believe it, I've never been this far away from home,
And oh my god I can't believe it, I've never been this far away from home,
And oh my god I can't believe it, I've never been this far away from home,
And oh my god I can't believe it, I've never been this far away from home,
And oh my god I can't believe it, I've never been this far away from home,..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Greg - dans Blog
commenter cet article

commentaires