Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

Dans mon iTunes

"A Mouthful" de The Do. Plus que la musique de la pub Oxford, c'est un CD riches en sons et hétérogène. Vivement recommandé. Site web 

Archives

Top 10 de la semaine

(nbre de titres )

6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 13:12
g_bur_09 C'était dans l'air. C'est désormais officiel : la vie d'un blanc vaut plus que celle d'un noir. Et à "noir égal", la vie d'un noir d'un pays développé vaut plus que celle de n'importe quel noir vivant en Afrique.
C'est pas moi qui l'ai dit, c'est le Paris-Dakar.
Récapitulons : le Paris-Dakar est une course rallye hyper médiatique et exotique à souhait. Elle existe depuis 1979 (pour en savoir plus :
Wikipedia).
Chaque année, la course est marquée par des morts. On en dénombre 50 depuis la création du rallye. Parmi eux, on retrouve Daniel Balavoine, des concurrents, des journalistes, et surtout 17 "locaux" qui n'avaient rien demandé.
C'est là la grosse polémique de cette course : comment assurer la sécurité des habitants des villages traversés? Plusieurs associations demandent ainsi la suppression pure et simple de cette course.
L'organisation fait le dos rond. Et qu'apprend-on vendredi : le Dakar 2008 est annulé ... à cause de risques terroristes en Mauritanie. 
La vie des concurrents est menacée, on annule. La vie de personnes en Afrique l'est, on tourne le dos.
J'ai l'impression de retrouver là notre si belle capacité à s'émouvoir de la mort d'un français au bout du monde et à ignorer les conflits qui tuent des centaines de personnes dans des pays "trop loin" de nous.
Je sais que le Paris-Dakar possède quelques côtés positifs (missions humanitaires etc.) mais j'ai du mal avec l'image qu'il véhicule. Des fois, on a l'impression que la course ne profite pas de l'exotisme, mais plutôt de la différence de développement, en faisant à l'étranger ce qu'elle ne ferait pas chez elle. Alors qu'en France on ne laisserait rien passer, en Afrique, on accepte quelques écarts, y compris des morts, ou de la pollution. 
Ce qui est essentiel pour les africains, devient un jeu pour nous. C'est un peu lorsque les gens vont en Afrique et prennent plaisir à négocier 2 euros sur un objet. Ces 2€ ne constituent qu'un peu de "fun" pour eux alors qu'ils représentent une somme significative pour le vendeur.
Pour en revenir au Paris Dakar, l'organisation ne peut-elle pas revoir sa copie?

Partager cet article

Repost 0
Published by Greg - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

clothylde 16/02/2008 17:43

toujours l'esprit colonialiste quelque part !! se croire tout permis ou presque en se donnant bonne conscience par quelques actions humanitaires ..

Nathalie 17/01/2008 16:49

Très réaliste... et très triste quelque part... Juste un petit rappel: la négociation fait partie de la culture en Afrique.