Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

Dans mon iTunes

"A Mouthful" de The Do. Plus que la musique de la pub Oxford, c'est un CD riches en sons et hétérogène. Vivement recommandé. Site web 

Archives

Top 10 de la semaine

(nbre de titres )

13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 12:38
gebrauchs-anweisung-fur-deutschland.jpgPour ceux qui auraient raté l'épisode précédent sur mon niveau d'allemand, merci de m'envoyer une justification par mail. Vous pouvez toujours le rattraper ici (objectif "top-ergonomie du site").
Je travaille mon allemand... en séchant les cours mis à notre disposition. A la place, je passe du temps avec mes colocataires et je lis. Parmi mes lectures, un petit livre que je recommande particulièrement : "Gebrauchsanweisung für Deutschland" (mode d'emploi pour l'Allemagne) de Maxim Gorski. L'auteur s'adresse aux étrangers et décrit avec humour les moeurs allemands.

J'utiliserai donc un de ses chapitres pour parler de la langue de Schumacher Goethe. En effet, encore plus qu'en français, il existe de nombreuses variations en allemand, au point que les blagues fusent. Certains allemands avouent ainsi avoir des difficultés à comprendre quelqu'un originaire de l'autre bout du pays.
Tout cela s'explique très bien : l'Allemagne n'a pas d'équivalent de Paris, dans le sens où il n'y existe pas une ville qui rassemble tous les intérêts (économiques, politiques, culturelles etc.) du pays. Ainsi, chaque région a développé sa version de l'allemand. A l'inverse, à Paris, un français "commun" est né et à servi de modèle pour le reste du pays.
Cette caractéristique allemande se traduit de plusieurs manières :
- Il n'existe pas d'équivalent allemand de l'académie française. A peine existe-t-il une instance linguistique qui se réunit une fois par an pour discuter notamment de réforme.
- Statistique amusante : selon Gorski, 4 des 6 derniers chanceliers allemands s'exprimaient à la nation dans "leur propre allemand". Gorski fait remarquer à juste titre qu'un Président Français s'adressant en dialecte auvergnat perdrait toute crédibilité.
Evidemment, il existe une certaine homogénéisation notamment grâce à la TV et à la presse. Mais il restera toujours des différences fondamentales.

Le jour où en j'en suis à maîtriser ces différences et à opter pour tel ou tel allemand, je vous appelle...

Partager cet article

Repost 0

commentaires