Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

Dans mon iTunes

"A Mouthful" de The Do. Plus que la musique de la pub Oxford, c'est un CD riches en sons et hétérogène. Vivement recommandé. Site web 

Archives

Top 10 de la semaine

(nbre de titres )

15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 13:17
Autoportrait de weegee. Exposition au musée MaillolPuisque c'est l'été et que les visiteurs sont rares (ma mère est en vacances), je lance une série de billets culturels (2 billets, ça fait une série). Promis, à la rentrée, dès que maman tout le monde est de retour, je me remets aux billets intéressants : ragots, potins, décadence et tous les peoples que cela implique.
En attendant, donc, une pensée pour ces personnes prisonnières de Paris pour tout l'été et à qui je propose une sortie sympathique et adaptée au temps parisien (qui a dit "pluie"?). Une parenthèse rapide pour les autres : un peu de culture de fait jamais de mal. En effet, pour les vacanciers, la culture permet d'être un peu moins cons sur les bords (de la piscine).
Je reviens à mes moutons et invite donc les parisiens à se rendre au
musée Maillol profiter de l'exposition de Weegee. Je ne me poserai pas en grand connaisseur (d'ailleurs, pour un exposé sur Weegee, c'est par là) mais juste en curieux à qui une expo de photos a plu
Qui est donc ce photographe au nom étonnament moderne qui pourrait être la marque d'un abonnement de téléphone ou d'un yaourt aux fruits? Weegge, Arthur Fellig de son vrai nom, s'était spécialisé dans les photos nocturnes de faits divers. En effet, premier photojournaliste branché sur la radio de la police new-yorkaise, il arrivait en même que cette dernière sur les lieux des crimes / accidents. Ses clichés étaient ensuite revendus aux journaux.
Ca, c'est pour vivre. Mais l'art commence dans sa capacité à mettre en scène ses photos et à rebondir face aux événements. Si au début de l'exposition, on a envie d'en savoir plus sur les faits divers, à la fin, on apprécie simplement l'approche qu'a adoptée Weegee. Un certain humour noir ressort de ses clichés. Ainsi, sur une photo où l'on voit un attroupement autour d'une personne qui s'est noyée, on aperçoit une jeune fille - la seule à ne pas regarder la victime - poser en souriant pour l'objectif...
Comme tout artiste qui se respecte, Weegee avait un but :  "montrer combien, dans une ville de dix millions d’habitants, les gens vivent en complète solitude ". Issu d'un quartier défavorisé de New-York, il avait quelques connaissances sur ce sujet.
Voilà, j'espère que ceci a motivé les parisiens et "culturé" les autres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Greg - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires